ergonomie web

L’ergonomie, pourquoi faire ?

L’ergonomie web se définit comme la mise en œuvre d’un ensemble de règles pour concevoir un site facile d’utilisation,
où l’information est aisément accessible.

Cette science en plein essor n’a qu’un objectif : remettre l’utilisateur au centre de la réflexion.
Ainsi, en ergonomie web, le critère le plus important est la satisfaction de votre utilisateur.

Cette satisfaction s’apprécie notamment à partir de critères objectifs (les éléments composant votre site) et subjectifs (le ressenti qu’en tireront vos utilisateurs). Nous analysons ainsi le graphisme de votre site, la structure des pages, les détails d’une fiche produit, la facilité de commande, la perception qu’aura votre utilisateur d’être sur un « site sérieux » ou non…

Il est vain de vouloir recruter plus d’internautes à tout prix si l’ergonomie de votre site web est défaillante.

Le travail de l’ergonome web en quelques exemples

En s’appuyant sur ces principes, l’ergonome web  a pour mission d’agencer au mieux l’information et les différents chemins de navigation de votre internaute pour que ce dernier interagisse avec votre site Internet de la façon la plus fluide et la plus satisfaisante possible.

L’internaute  n’est plus novice et amène les sites marchands à revoir sans cesse leur processus de commande, leur menu de navigation ou les autres fonctions clés qui permettront l’identification de votre site comme digne de confiance.

  • Ainsi la fiche produit, qui revêt une importance primordiale dans le processus de décision d’un acheteur, est trop souvent délaissée.
    On y trouve des informations lacunaires ou insatisfaisantes sur le produit, des photos de mauvaise qualité, aucune recommandation, etc. avec pour conséquence un taux de conversion très faible (79 % des internautes ne passeraient pas commande si la fiche est incomplète).
  • L’arborescence et le catalogue : incontournables pour les sites marchands (avec un impact direct sur le chiffre d’affaires), ils ne doivent pas non plus être négligés pour un site institutionnel et doivent être pensés « côté utilisateur ».
    Ces utilsateurs ne sont pas censés connaître d’emblée vos appellations, vos rubriques, vos critères de classement ou de hiérarchisation. S’ils ne trouvent pas rapidement ce qu’ils cherchent… ils iront le chercher ailleurs ! Avec pour effet un effondrement de votre fréquentation et une captation éventuelle de votre public cible.
  • La prise de contact et l’accès aux informations clés :  doivent aussi être pensés « côté utilisateur ».
    Un formulaire mal conçu (trop long, trop intrusif, trop hermétique, trop rigide, etc.) ou tout simplement qui ne fonctionne pas (si si, c’est très fréquent !) peut ruiner à lui seul l’image positive que votre site avait réussi à construire. De même, il arrive encore trop souvent que votre visiteur ne trouve aucunes coordonnées postales ou téléphoniques sur votre site, ce qui a un effet plus que ruineux sur sa confiance. Quant aux informations pratiques, si vous vous destinez à accueillir du public par exemple, c’est bien souvent ce que les internautes recherchent en premier. Si le chemin pour y accéder et la présentation sont bien conçus, vous pourrez attirer l’attention de votre visiteur sur vos contenus à plus forte valeur ajoutée. Sinon… ce sera trop tard : il sera déjà reparti pour les trouver ailleurs.
  • Enfin, quatrième volet et non des moindres : l’administration et la chaîne de publication (le « back-office ») de votre site. Pour que votre site se déploie, il faut d’un côté qu’il plaise à votre internaute, mais à l’autre bout de la chaîne, il faut aussi que vous ayez tous les moyens de le faire vivre.
    Un espace d’administration mal conçu ou mal adapté à votre équipe web, et c’est tout le site qui s’en ressent : publications ralenties, contenus rognés ou tronqués, temps de traitement ou de maintenance accrus et perte d’efficacité. Trop souvent occultée, l’ergonomie « côté administrateur » vous permet de concentrer réellement vos ressources et vos efforts sur ce qui fera la différence : ce que vous avez à offrir ou à dire, plutôt que comment vous y prendre.
Une idée ? un projet ? ?